Accueil

j’accepte les critiques constructives faites avec courtoisie, même si elles font mal à l’ego.

À Tiboonda

Un pays sans foi

Et sans prières,

Et Dieu sur son sillon

Courbe la tête.

Un pays sans loi

Qui sent la terre

Le vieux, de son bâton,

Chasse la bête.

 

          À Tiboonda

          À l’orée d’un monde nouveau

          À Tiboonda

          Le cœur se chauffe au brasero

Le jour ne se lèvera pas.
Je le sais.

Les murs tremblent et grondent sourdement.

Contrainte : Sur une musique d’A. Vivaldi (Les exos de l’atelier) - Nisi Dominus

 

Quelles sont ces ombres ma mère

 

Quelles sont ces ombres au clair de lune ?

Jeudi il fera nuit et les étoiles feront de l’ombre sur la neige

Mais çamedi de retrouver toutes ces images qui me parlent d’un aigle qui distribue la pluie

J’ai la réponse,

La seule et unique réponse,

Celle qui dit,

Celle qui plaît

Quand tu m’as délaissé

Devant mon verre de rouge

Sans même me prévenir

Qu’ t’en avais assez d’ moi,

Béret sur la tête pour « mucher » une alopécie galopante, charentaises aux pieds, Sam Patrakes s’impatiente sur sa chaise. Cinq fois déjà qu’il consulte sa montre ! Diable de docteur, il se fait attendre.