Accueil

Tragique - Nouvelle

Première partie : ICI

 

 

Tu as su poser tes pas là où les mots ne sont que des parenthèses du silence. Avant toi, le temps passait comme un train de ténèbres.

Depuis le départ de Mariette et sa famille pour Paris, Julien se sentait capitaine solitaire de voilier sur un océan. Il aurait bien aimé que le vent se lève, mais c’était le calme plat. Pas le moindre petit zéphyr à l’horizon qui le poussât d’un côté ou de l’autre. Il s’activait le plus possible, ne restait jamais immobile, prenait double part de travail dès qu’il le pouvait.