Accueil

Réflexion Dissertation Essai

Le calembour est un simple jeu de mot homophone dont  Victor Hugo disait qu'il était la fiente de l'esprit :

 

Un traitement médical n’a de sens que s’il s’applique à la cause de la maladie, autrement dit celle-ci étant prise en amont. Si ce n’est pas le cas il déplacera la maladie ou ses symptômes ; pire il enkystera la maladie dans l’organisme.

 

Pour que la musique advienne, naisse, il ne suffit pas de jouer ce qui est écrit sur une partition ou ce qui est mieux, de le jouer de mémoire ou encore, de jouer tout simplement, ce que l’on a déjà entendu ou enfin de jouer ce qui vient, spontanément ou avec intention, sous les doigts.

 

Notre devise nationale est généralement considérée comme datant de la République. En fait si les trois mots furent prononcés ensemble pour la première fois par Robespierre, ils ne devinrent devise de la IIIe République qu’en 1848.

« Est-ce que… ? » Voilà une locution qui m’a toujours chiffonné et cela depuis mon plus jeune âge. C’est peut-être parce que, petit, je lisais déjà beaucoup que mes parents m’avaient mis dans un excellent Collège, et que le « est-ce que » était quasiment absent de la littérature d’alors. Certes je reconnais qu’il est bien pratique vu sa simplicité d’emploi.

C’est bien connu. En manquer porte tort. Et de bouche en bouche cela devient vite rumeur et fait des dégâts.

 

 

Je tiens à prévenir nos chers cousins les ânes, dont j’apprécie le caractère et l’intelligence, qu’il n’est pas question d’eux ici. D’ailleurs, ils le liront bien.

 

Commençons par un exemple :