Accueil

Instantanés (tranche de vie, billet d'humeur, etc.) - Nouvelle

Elle était arrivée la veille et s’était glissée dans la maison comme une voleuse. Elle n’avait pas allumé les lumières ; à tâtons, elle avait trouvé la chambre et s’était couchée dans les draps froids et humides. Elle ne voulait rien voir de la maison car ce n’était pas là qu’elle avait vécu. L’idée effleura son esprit alors que le sommeil surprenait ses paupières : demain, elle irait voir.

Monsieur Rodin,

 

Voilà bien longtemps que je souhaite vous écrire. Ce soir, n’y tenant plus, je me décide à prendre la plume et vous prie d’excuser cette liberté.

Auguste ! Auguste ! Auguste ! longtemps j’ai été muette, pas seulement d’admiration devant toi, mais parce que ma bouche est scellée par un baiser, le baiser le plus célèbre du monde, un vrai french kiss ; pfffff, à la longue, j’ai la bouche pleine de marbre… criss de tabarnac , c'est devenu un french crisse.