Accueil

Inclassable - Nouvelle

Contrainte : Sur une musique d’A. Vivaldi (Les exos de l’atelier) - Nisi Dominus

 

Quelles sont ces ombres ma mère

 

Quelles sont ces ombres au clair de lune ?

 

Nous étions 3 larrons

L’un de nous s’appelait Pierre

Pierre Carré de son vrai nom

Quelquefois rond au bout de 14 verres

Il ne faisait plus surface…

C’est par un beau clair de lune que ma chatte, Arabesque, sortit enfin de sa rêverie un brin mélancolique. Je l’avais trouvée bien calme ces jours derniers, délaissant ses jouets favoris : le bouchon, le polichinelle suspendu qui répond « pouet pouet » aux coups de patte et quelques autres moins choyés. Et elle ne s’installait plus sur sa chaise favorite, sous le bord de la table de la cuisine.

Elles étaient onze. Mais commençons par le commencement. Arthur Issoire, un de mes amis, très introduit dans le beau monde bordelais m’a demandé tout de go :

 

— Fulbert, il faut que tu me rendes un service, un grand service.

Installée tout en haut de mon échelle double métallique (de fabrication espagnole !) Minouche surveillait tous mes gestes. Il faut dire que j’avais entrepris de mettre un peu d’ordre dans mes nombreux livres. Et c’est toujours le même dilemme : classer par thème ou par format ? Par thème, il me faudrait des kilomètres de rayonnages, disons de place, que je n’ai pas. Par format, je réduis le volume global.

Contraintes : Confitures - Mary Pratt

 

1996 ?

 

En ce dimanche matin une fine brume voile encore le soleil est bien près d’apparaître, éclatant. Douze ou treize paires de croquenots sélistes* frappent la piste et projettent çà et là des petits cailloux. Peut-être ceux-ci ne sont-ils pas fâchés d’avoir de la visite et de faire un peu d’exercice, de se dérouiller ? Des mots, des bouts de phrase s’échangent.

Jeudi dernier nous sommes allés, mon ami Alain et moi, voir un luthier à Savignac-de-Nontron. Cet ami lui apportait sa vielle à roue pour des réglages. Sur le trajet nous reçûmes les hommages des tournesols qui se courbaient poliment à notre passage. En revanche les maïs nous ignorèrent de toute leur superbe. On verra par là qu’une bonne éducation n’a pas été donnée à tous.