Accueil

Avertissement : le tiret cadratin seul (—) signifie que l'interlocuteur répond (c'est un dialogue... de sourds). Les "..." seuls matérialisent un temps d'attente (ou de réflexion).

— Pourquoi les copains m'ont surnommé Zébulong, avec un G à la fin ? Ben, quand z'ai trop bu, ze zézaye !

— Et ça vous fait rire ? Vous ne me croyez pas ? Demandez à Marion... Marion c'est la fille du patron. Ze l'aime mais ze crois pas que c'est réciproque, aussi, pour l'oublier, ze viens ici et ze m'arsouille.

— Ben oui ! Ze m'arsouille.

— Quoi ? vous connaissez pas ce mot ! Ze vais vous faire une démo. Vous verrez, c'est pas efficace pour oublier, c'est pas bon pour la santé mais c'est bon pour le commerce et accessoirement pour la maréchaussée... Pour leur quota, quoi ! Ils n'aiment pas trop quand ze prends la voiture après... Ni avant d'ailleurs. Pourtant, ze suis prudent ; la plupart du temps ze roule sur le bas côté…

— Oui, bon... Enfin ! dans le fossé qu'ils disent.

— Z'ont peut-être raison ; regardez dans la rue le machin tout cabossé ! C'est ma voiture. Le carrossier veut plus la réparer ! Pourtant, c'est qui qui a fait sa fortune ? Depuis, il est devenu bégueule. Bégueule c'est peut-être pas le bon mot ; enfin, il me toise avec sa belle voiture ; il fait la belle gueule quoi ! Faudrait pas oublier qu'il l'a payée avec mon argent.

— Comment ze gagne ma vie ? Ben, ze vends des spiritueux...

— Oui, ze les teste aussi.

— Vous rigolez ! vous trouvez ça spirituel ! Remarquez, ze vend des spiritueux, alors ! C'est pas un drame de s'imbiber. Regardez, les babas, ils s'imbibent eux... Vous comprenez ?

— Non ? Les babas, vous savez pas ce que c'est ?

— Ben, les éponges à rhum, les babas quoi…

— Oui, au rhum, les babas au rhum. C'est moi qui bois, c'est vous qui êtes beurré ! Faut tout vous expliquer... Bon, c'est pas grave, z'ai le temps, z'attends Marion... Elle est belle Marion, l'a d'la classe ; c'est la fille du patron.

— Ah ! ze vous l'ai déjà dit ! Parfois, quand ze suis triste à cause d'elle, ze bois un peu plus ; remarquez, c'est bien aussi. Après, ze zézaye plus.

— Pourquoi ? Pourquoi quoi ?

— Ah ! Le zézaiement ! Suis trop beurré, peux plus en placer une. Alors ze roule...

— Avec la voiture ? Non ! Dans le fossé la plupart du temps… sans la voiture. En plus, elle fait la gueule.

— Pas Marion ! La voiture. Veut plus démarrer. Y'a ben l'mécano, mais veut plus la réparer non plus.... C'est embêtant ! Une voiture de société... Peux plus livrer moi. Comment ze vais faire sans ma Titine...

— Pas bibine... Titine.

— Oui ! C'est le nom de ma voiture. J'voulais l'appeler Marion, l'a pas voulu.

— Pas la voiture ! Marion... Faut tout vous expliquer. Devriez pas boire, c'est pas bon pour la comprenette.

— Oui, la comprenette ! Encore un mot que vous connaissez pas ? En d'autres termes, ça noie le neurone… Le neurone. Peux plus livrer ma binine avec Titine. Qu'essse que ze vais boire alors ?…

— Pis, y'a d'la concurrence. Jusqu'ici, z'ai noyé le marché… Saturé si vous voulez… pour ce qui est de noyer il s'agirait plutôt de moi.

— Mais que du bon hein ! Ze vends pas n'importe quoi aussi ze bois que du bon !

— Si c'est bon ça peux pas faire de mal hein ?

— Bon, z'y vais...

— Où ? Ben, à côté !

— Oui, le bar à côté. Ze vais tester leur bibine… tant qu'il y en a. C'est moi qui les livre.

— Tant que ze peux commander aussi. Encore une ou deux et j'pourrais plus en placer une. Pis, j'vais voir Martine. Ze l'aime…

— Oui, c'est la fille du patron… d'à côté. Alors, ze bois pour l'oublier...

Ou m'oublier… Aussi.

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Juste pour le fun, j'ai piqué

Juste pour le fun, j'ai piqué les 2 commentaires sur un autre site (vosecrits.com) sur lequel le texte a été publié (et qui a des lecteurs).

Bien sûr que je me suis amusée à le lire, le dialogue de sourds est bien rendu, c’est plus délicat à l’écrit qu’à l’oral, ici ça passe bien la plupart du temps, même si c’est parfois un peu appuyé et que ça pourrait avoir encore plus de rythme avec un peu plus de concision.

Ici par exemple : Oui, bon... Enfin ! dans le fossé qu'ils disent
"Oui, bon… enfin !" Ça fait trop, et ôte du pouvoir comique ou le rend moins instantané et tac-au-tac (si je suis claire).

Ou ça :
Non ? Les babas, vous savez pas ce que c'est ?

— Ben, les éponges à rhum, les babas quoi…

Qui pourrait être ramassé en une seule phrase, plus percutante.

Par contre, à partir de là :
Ah ! Le zézaiement ! Suis trop beurré, peux plus en placer une. Alors ze roule...
Ça fonctionne parfaitement bien, une mécanique bien huilée qui déclenche le sourire à tous les coups.

fondulou
Portrait de fondulou
Hors ligne
Inscrit depuis : 30/12/2010
Le personnage est un peu

Le personnage est un peu cliché mais permet un chouette monologue en forme de sketch. J’ai bien aimé, ça se laisse lire comme du petit lait (aromatisé).
Longueur parfaite, plus, je ne suis pas certain que ça tiendrait la route, ou alors un peu dans le fossé.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires