Accueil | Forums | Salle des pas perdus | Salon des artistes
18 posts / 0 nouveau(x)
DERNIÈRE CONTRIBUTION
luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Si, on peut critiquer.

Si, on peut critiquer. Justement, les critiques sont les bienvenues. Pas question d'en venir à un fonctionnement que nous avons bien connu. J'écoute, j'écoute, je discute, si la critique est fondée (de mon point de vue, mais pas uniquement), je l'intègre. Parfois je suis un peu "mule" (comme dit Tinu), mais on arrive à coups de bâtons sur la tête à me faire entendre raisons(s). Si des améliorations sont (doivent) être apportées, si je peux (compte tenu de mes faibles compétences techniques) les intégrer je le fais avec grand plaisir.

Pour en revenir aux contes, MOI (et je ne m'exprime qu'en mon nom), j'y tiens. Nous ne sommes pas qu'un site littéraire, nous sommes avant tout un site sur lequel on a plaisir à venir et participer et également critiquer.

micdec
Hors ligne
Inscrit depuis : 28/11/2011
pas de version audio

pas de version audio envisageable, je passe trop de temps à parler pour le faire par plaisir (hé, pourquoi tu crois que j'écris, hein ? pour la fermer un peu...)

et je ne boude pas, j'ai trop mauvais caractère pour ça

ce n'est pas de la bouderie, c'est admettre les arguments des autres

tout me convient et je m'amuse

(de plus, cela doit bien faire deux mille ans huit cent trente-trois années, deux mois, six heures et 17 mn que je ne me suis pas expliqué autant)

N'embrassez pas les grenouilles

micdec
Hors ligne
Inscrit depuis : 28/11/2011
tsss, lulu, je n'attaque ni

tsss, lulu, je n'attaque ni ne critique personne ici, pas plus les correcteurs que le site ou son fonctionnement, loin de moi cette idée

pas la peine de prendre la mouche :-)

je voulais simplement exposer les bases du conte puisque tout conte est un conte et doit en respecter les règles, tirer une morale

et j'avais la flemme d'écrire à nouveau un topo :-)

maintenant, je suis d'accord, les contes selon les règles (voir Bettelheim, par exemple, pour ce qui est de mes historiettes) n'ont rien de spécial à faire sur un site d'écriture pure

un conte, c'est du didoudididada

animosité zéro, donc, dans mes propos

et revendications zéro itou :-)

N'embrassez pas les grenouilles

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Pour les contes, les 2

Pour les contes, les 2 argumentations se tiennent. En ce qui me concerne, les contes de Micdec me plaisent et je ne souhaite pas nous en priver. En l'occurrence, je préconise pour ce type de texte une lecture et une approche différente. Il n'empêche que si la sélection a des raisons de penser que le texte peut être, au prix de modifications mineures, amélioré, elle doit le dire, ne serait-ce que parce que l'argument de Pierrot est également valide. Apès l'auteur est maitre de son oeuvre. Je regrette simplement que l'on me dise "Na ! je boude" (cf. je vais me limiter aux amuseries qui font du bien à la tête, au foie, aux reins et aux zygomatiques).

Je rajoute que, puisqu'un conte se dit, on peut joindre une version audio et qu'il est dommage de s'en (nous en) priver.

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
En ce qui concerne la

En ce qui concerne la correction, je signale que l'auteur est averti lorsque son texte passe en correction, qu'il peut suivre celle-ci et contester si cela ne lui convient pas. Je pense que le système est assez souple pour satisfaire tout le monde. De plus, si l'auteur a laissé passer une correction ne le satisfaisant pas, il est possible, même si le texte est publié, de revenir dessus. Les correcteurs de même que les lecteurs ne perçoivent pas toujours les intentions d'un auteur. On peut comprendre, je crois, qu'un correcteur se trompe. On peut également comprendre qu'un auteur ne puisse pas suivre la correction de son texte qu'elle qu'en soit la raison. Il suffit de le dire. il y a une messagerie, je crois qu'elle fonctionne relativement bien, il suffit de s'en servir. Nous mettons à votre disposition un outil, il est perfectible tout comme nous et je pense que nous sommes suffisamment à l'écoute et disponibles pour que les chose se passent bien. Voilà, c'est dit. Je corrige la correction et la maison peut continuer à souffrir.

micdec
Hors ligne
Inscrit depuis : 28/11/2011
pas de souci, Pierrot mais

pas de souci, Pierrot

mais comme sur internet, je ne présente que des contes ou des amuseries (internet, c'est pas sérieux, on ne peut pas gagner une notoriété payante sur ce truc), je vais me limiter aux amuseries qui font du bien à la tête, au foie, aux reins et aux zygomatiques

N'embrassez pas les grenouilles

Pierrot
Hors ligne
Inscrit depuis : 29/11/2011
Un conte se dit, et le talent

Un conte se dit, et le talent du conteur-interprète est essentiel. Et je suis persuadé que le tien (de talent) est au top.

Mais les effets de style propres à l'oral passent mal à l'écrit. Il faut trouver d'autres accroches.

A fortiori sur ordi, sachant que lecteur internaute est prompt à zapper dès que son attention se relâche.

 

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires