Accueil

Le poisson-zèbre dans son bocal
Purgeait sa peine de bagnard.
La solitude c’est très banal
Mais là, s’en tapait l’ coquillard…

Vint le jour où finit sa peine,
Le poisson-zèbre fut éjecté
Dans le ruisseau par une benne,
Et vlan, refais-toi une beauté.

Une nouvelle identité
Il esseya de se construire
Mais sa pauv' tête était rayée
Et sa tactique fut de fuir…

Alors, le pauvre détraqué
Dans l’ magasin des poissonniers
Discrètement a louvoyé,
À l’étalage s’est suicidé....

 

0
Votre vote : Aucun(e)