Accueil

Cliquez sur « Corriger », mettez votre pseudo et votre tauto à la suite, cliquez sur « Envoyer » en bas de page.

 

Luluberlu :

Ce clochard cacochyme cocote comme cochon corse. Cornegidouille, ça cogne comme cul.

 

Plume :

                                 L

Les  lecteurs lisent les livres, les livres lisent leurs lecteurs.

Les livres lus libèrent leur lumière lettrée. Lumignons lâchés, liseurs « lecturifiés »

Les liseuses libèrent leurs lettres lumineuses. Les lecteurs louent les liseuses

 

                                             Des-livres

Délivrent des dizaines de dires dûment détricotés

déminent définitivement des doutes délétères

décryptent délicatement des domaines diffus demeurés difficiles

décomplexent des décisionnaires débutants dits débiles devenus des dieux

décrètent des demains désirables

dépourvus de désastres, de démons déplorables

dénichent des domaines de délices divers

Dis-donc, demain deviendrait désirable ?

Dare dare, dormons !

 

Luluberlu

Farfadet foldingue fuit foutraque « Fridolin » :

— fichtre, « fous » fuyez. Fariboles font fade figure ; face frayeur, feu follet fuyant folâtre ! »

 

Sylvie

 

Petits propos pessimistes pour plaisanter presque partout.

 

Têtu, tu travailles trop, tes travaux troubleront ta tête.

 

Plume

 

                             V

Victor, vous vivotez.  Voyons, vivez votre vie vraiment !

Videz vos valises virtuelles vrillant votre viatique.

Voyez vos vis-à-vis, visitez vos voisins.

Voyagez. Visitez Venise : vous verrez Vivaldi ! Vienne : vous valserez. Virez virevoltez !

Vite Victor, vivez votre vraie vie !

 

 

CRISTEMARINE

 

Nonagénaire noctambule nourrit nuitamment nouveau-né nasique neurasthénique.

 

 

Cacatoès cajoleur cède câlins coquins contre croustillantes cacahouètes.

 

Plume

 

Sept serpents sonnent sans scrupule sornettes subsidiaires sur sept souches sèches.

 

Suzy siffle sans soif six sodas sucrés

 

Sophie savoure six sardines salées.

 

 

cfer

Délire dantesque

Des dizaines de donzelles dodues débitent de diaboliques diatribes devant de décadents députés désabusés. Dalhia, déesse dévoilée, déambule dans des dessous déchirés. Dans de douillets divans dorés, deux damoiseaux désaxés, délirent : » Dis donc Doudou, distribue dare-dare du désinhibant ! ». Découragé, Dorian dessoulé dit devoir divorcer. Démiurge décomplexé, David déclame de divinatoires devises : « Diables de damnés ! Debout ! Dépêchez-vous donc de déboulonner Dieu ! »

 

 

Manuella

 

Chaque coeur chante

Comme clair carillon,

Chaque coeur chavire

Comme chaloupe capricieuse.

Chaque coeur compose cette chaine céleste.

 

Ces coeurs connectés,

Cherchent cette crique corail,

Construite coquillage contre coquillage.

Celle-ci concentre ces calmes clapotis

Courant comme chuchottements.

Chanson calîne contre coeur chagrin !

 

Plume : coeurs consolés

 

Caty charme cœurs connectés.

Chavirons, cœurs conquis Coursdepiliens.

Carillonnons !

 

Plume : Compilation Carnavalesque

 

Ces corbeaux coassant cassent continuellement  coquillettes cabotines  contestataires constipés .

« Cessez cette cacophonie cauchemardesque ! Ça commence à casser…CHUT ! Chasseurs, compatissez, clouez ces clapets : cartouchez ces criailleurs ! »

Corbal, capitaine Compagnie Corvidés chanteurs clame :

« Ce concert corvidenciel, considéré comme cacophonie cauchemardesque  ?

 Compagnons chanteurs campagnards, coopérons :  corneilles, crapauds, coqs, cigales, chouettes, cris-cris, cacatoès : Cœurs connectés !

— Comment ça coopérer, Capitaine Corbal ? Chanter, crier, coasser, croasser, cricriter, coqueriquer ?

—Carrément contraire, compagnons ! Cessons céans chaque  communication. Condamnons ces crétins : Coupons ces concerts considérés cacophoniques. Cordes coupées. Ciel complètement coi.

Ces crétins complètement cabiroulés,  chagrinés, cerveaux calaminés, carbonisés, comateux…Catastrophique !

 

Commençons charivari : Convoquons

Cacatoesquetumentends

Corbeaudanubebleu

Corneillémolièr’

Crapaud’banane

Cricristemarine

Cigalerieslafayette

Coqochanel,

Chouettevouslà

Crions Chantons Chaloupons.

C’est comme ça …

C’est Carnaval !

 

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

plume bernache
cœurs consolés

 

Caty charme cœurs connectés.

Chavirons, cœurs conquis Coursdepiliens.

Carillonnons !

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires