Accueil

Où va le blanc quand la neige fond ?

Il se sauve en cascade et écume en torrents, gargouille entre les rocs et chute au Niagara.

Il s’atomise en brume dans le petit matin et rampe en rase motte sur les terres noircies.

Ou il prend son envol et dès que vient la nuit il emplit à ras bord la froide lune ronde.

Là-haut il en profite pour baliser le ciel de sa trace lactée guidant les égarés et semant des étoiles.

Il joue dans les brisants des vagues Pacifique, bruisse sur les galets de Méditerranée, et les jours de tempête sans vergogne éclabousse le phare d’Ouessant.

. Affublé de latin fait le clown en plein ciel Cumulus ou Nimbus ou Stratus Vertebrus, contorsionniste majuscule en Grand spectacle hollywoodien.

Il claque dans le vent sur la voile à Titouan ou sur les draps de lit suspendus au jardin de la belle Ophélie.

À moins à moins… qu’il aille peindre le lilas le lis ou bien les nymphéas.

De la mode il se mêle : tutu du petit rat, fourrure de l’hermine, aigrette de garzette, plume de la colombe, robe de mariée, ou panache d’Henri…

Chez le coiffeur il s’aventure : frisettes de Mère-grand, moustache Dourakine, sourcils de Grand-Papa, barbe du père Noël.

De passage en cuisine, se fait mousser en neige, barbouille en Chantilly la lippe des gourmands, les petits ou les grands.

Parfois il se corrompt sur les chèques filous. Pas de quoi se vanter !

Qu’il aille où il voudra le blanc après la neige, pourvu...

Pourvu qu’il ne s’attarde – ô angoisse – sur notre page vierge.

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

olala
Où va le blanc ?

Pas sur ta page en tout cas !

Avec toi, oh miracle, le blanc prend de la couleur et de la vie. Du flocon ne gardant que la légèreté et la mobilité, il nous fait voyager et nous transporte vers des horizons surprenants et insoupçonnés voire magiques...

Merci pour cet étonnant, réjouissant et malicieux vagabondage

cfer
Où va le blanc ?

Ample et belle évocation poétique des différents supports sur lesquels le blanc de la neige vient se poser.

Quasiment tous les sites ont été évoqués. Une chose est certaine sur la page vierge de Plume Bernache il ne s'est pas attardé !

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires