Accueil

Un texte en s’inspirant d’une photographie : ICI.

Campée sur ses quatre roues, elle regardait la forêt semblant la défier. Pourtant elle le savait, elle avait perdu depuis longtemps ; déjà les lianes l’enserraient. Dans un dernier sursaut, elle avait gardé une portière ouverte, comme une invitation au voyage : peut-être un promeneur plus aventureux que les autres s’installerait à bord pour un voyage dans le temps. Loin du regard des hommes, elle avait fini sa course folle dans cet écrin de verdure.

 

Certes, le filtre à pollen n’avait pas été changé depuis longtemps, mais qu’importe....

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
La voiture bleue.

Ouah !! Bravo Sylvie, un grand bravo vraiment. Sympa de nous retrouver au volant de ta petite 4CV bleue ( pauvre ZOé  : et moi, et moi, et moi ? !! ), sur le chemin de l'écriture et de nous faire don de ce joli petit texte. Quatre toute petites phrases, quatre courtes phrases et tant d'émotions par delà les mots...

            " Elle avait gardé une portière ouverte comme une invitation au voyage... "

            " Elle avait fini sa course dans cet écrin de verdure."

Finir dans un écrin de verdure, servir de refuge à toute une flore et une faune, se réveiller avec le soleil et le chant des oiseaux, s'endormir sous les étoiles, tellement mieux que de finir chez un ferrailleur ! Aïe gare à la levée de bouclier chez les écolos !!!

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
voyage dans le temps

 

 Voilà, j'accepte l'invitation : un voyage dans le temps à bord de cette brave petite voiture bleue dans son écrin de verdure. J'embarque immédiatement !

 

 Joli texte, sensible et tendre, couronné par la touche d'humour finale. Bravo Sylvie !

cfer
Hors ligne
Inscrit depuis : 19/11/2014
Une vie

Belle évocation d'une fin de vie :

" campée sur ses 4 roues elle regardait la forêt semblant la défier "

"la portière ouverte comme une invitation au voyage "

Délicieux on en reprendrait bien un peu!

 

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires