Accueil

Illustration : ICI

Il était une fois, dans une forêt lointaine – pas si lointaine que çà… – une aube nouvelle qui avait lavé le ciel en laissant tomber quelques gouttes sur le duveteux tapis des dames araignées…  

  C’était le matin du monde… 

   Au faîte d’un grand arbre, une petite feuille s’étirait en bâillant. La fin de l’été n’était pas encore venue. Encore la promesse d’une journée de rêve… Prête, elle était prête à habiter ce jour jusqu’à la pointe de ses nervures. 

   En frétillant d’aise, et avec l’aide d’un petit courant d’air coquin, elle finit par se détacher de sa branche. 

    

   C’était nouveau de se sentir aussi libre. C’était merveilleux… Elle planait en zigzaguant tout doucement. Un léger souffle d’air l’enlaça pour un « slow » qu’elle pensait éternel…

   À l’approche d’un ruisselet, grisée par sa douce musique, elle voulut se pencher davantage en apercevant son image dans ce miroir magique. 

   Hélas ! Elle fut happée brutalement, entra dans le miroir qui allait être désormais sa dernière prison. 

 

   Alors, en sage fille qu’elle était, elle se tourna vers le dieu des arbres et pour la première fois de sa vie s’éleva d’elle une prière sylvestre. 

   Le dieu de la forêt, toujours à l’écoute, se pencha sur elle et d’un geste infiniment tendre la coucha sur un caillou lisse et la recouvrit d’eau, juste ce qu’il fallait pour parer sa beauté…

   L’eau joua avec la lumière naissante. Et notre petite feuille miroita parmi les reflets du courant. Elle eut des parures de cuir et de métal cuivré. Elle fut corsetée d’argent, maquillée de lumière au point d’attirer l’humaine photographe qui passait par là, et qui en fit son chef-d’œuvre… 

 

   Qui peut rêver plus belle vie éternelle pour une feuille d’arbre dans une forêt lointaine bien avant la fin de l’été ?....  

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (2 votes)

Commentaires

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
Il était une fois

Quand poésie et photo se rejoignent et se donnent la main...

" Un léger souffle d'air l'enlaça pour un slow "

" L'eau joua avec la lumière naissante."

"Corsetée d'argent, maquillée de lumière " ...

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
quand les mots répondent aux photos…

 

 L'habillage littéraire est à la mesure de l'habillage photographique...Somptueux !

 

 

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires