Accueil

Les nuages étaient bas dans le ciel, comme si surpris de trouver la terre au-dessous d’eux après leur traversée ils n’avaient pas eu le temps de remonter à une distance respectable. Le soir envahissait peu à peu les trottoirs et le vent se mit à chuchoter entre les immeubles. L’esprit occupé, consciente du silence de l’appartement, elle se tourna sur le côté, mit les pieds sur le canapé, remonta les genoux sous le menton et trouva dans le bruit assourdi du vent un certain apaisement ; elle ferma les yeux et fit un rêve.

À l’aide de ses mains Paloma repoussa ses genoux pour étendre ses jambes. Elle roula sur le ventre en s’appuyant sur ses avant-bras. La jeune trentenaire se laissa bercer par les bruits extérieurs. Une seconde vie s’offrit à elle.

La tête au vent la brise caresse son visage. Son corps, léger, oscille et plane dans l’air. À la commande de son deltaplane Paloma prend possession de la liberté de se mouvoir. Avec une fierté retrouvée elle affirme ses compétences de navigatrice. Les bras sur la barre de pilotage, elle glisse avec bonheur sur les courants ascendants.

Femme-oiseau, Paloma rejoint et imite des compagnons de vol dans le ciel azur. Elle côtoie quelques oies sauvages migrant vers de nouvelles contrées et se tient à distance de quelques rapaces en quête de proie. Amoureuse de la nature et en harmonie avec elle, la jeune femme profite de panoramas fantastiques. Le monde est tout petit en dessous.

Soudain une porte claque bruyamment. La dormeuse sursaute. Le rêve fait place à la réalité. Le souvenir d’une turbulence inattendue et d’un atterrissage mal contrôlé et d’une douleur atroce lui revient en mémoire.

Consciente de l’avoir surprise en plein sommeil, la kinésithérapeute de l’hôpital s’excuse de sa maladresse. Encore un peu dans les nuages, Paloma regarde sa montre. C’est l’heure de sa séance de rééducation.

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Hormis « Les nuages… fit un

Hormis « Les nuages… fit un rêve. » et « À l’aide de ses mains...  Une seconde vie s’offrit à elle. » qui sont au passé, ton texte est écrit au présent. Pourquoi ne pas avoir tout écrit au présent en donnant plus de « peps » au récit pour nous faire planer aussi ? exemple :

 

Suggestion (même vocabulaire, temps présent, agencement un peu différent) : À l’aide de ses mains, Paloma repousse ses genoux pour étendre ses jambes ; bercée par les bruits extérieurs, s’appuyant sur ses avant-bras, elle roule sur le ventre. Jeune trentenaire, une seconde vie s’offre à elle.

Sous cette forme, il me semble qu’on rentre plus facilement dans le rêve.

Dans le dernier atelier (celui du 22… bientôt dans votre librairieyes) de J. Baqué, il est question du travail sur la phrase. Il serait intéressant (si accord… parce que, d’expérience, je sais que certaines personnes n’aiment pasdevil) de reprendre le texte collectivement le 30 pour illustrer son propos. Il y a souvent peu de choses à faire.

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
planer avec Paloma

J’aurais bien plané un peu plus longtemps la tête au vent avec Paloma …

Bien aimé la précision des gestes pour se mettre en position de vol : « À l’aide de ses mains Paloma repoussa ses genoux …… ses avant-bras »As-tu déjà pratiqué le deltaplane ? Et puis le passage où elle côtoie les oies sauvages. Très réaliste…On s’attend à voir apparaître Nils Holgersson sur le grand jars blanc (c’est mon petit chouchou).

Le retour à la réalité est d’autant plus brutal… terrible cette porte qui claque !

 

Petite suggestion de syntaxe dans la phrase « Le souvenir d’une turbulence inattendue et d’un atterrissage mal contrôlé et d’une douleur atroce lui revient en mémoire », il me semble qu’il y a un « et » de trop ; et peut-être pourrais-tu supprimer « en mémoire » et placer en premier « lui revient »

« Lui revient le souvenir d’une turbulence inattendue d’un atterrissage mal contrôlé et d’une douleur atroce »

 

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
Paloma

" La brise caresse son visage. Son corps, léger, oscille et plane dans l'air ". " Femme-oiseau "

Ne reste qu'à souhaiter à Paloma un bon rétablissement, lui souhaiter surtout de retrouver de belles et nouvelles sensations avec son deltaplane.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires