Accueil
3 posts / 0 nouveau(x)
DERNIÈRE CONTRIBUTION
luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Marc Dugain : L’emprise, Quinquennat, Ultime partie

Trilogie (mais chaque opus peut être lu séparément… ce qui serait dommage). Avec ces 3 romans, Marc Dugain nous livre une vision de la politique et de la conquête du pouvoir au cynisme abouti. Vous me direz : rien de nouveau. Services secrets, coups tordus, analyse de la situation économique et politique, galerie de personnages, de portraits et de caractères immoraux, résignés, désabusés, ébauche des bases d’une VIe république, etc. Une trilogie romanesque efficace, parfois un poil caricaturale (quoique, si on se réfère aux dernières élections présidentielles et à certaines affaires… l’auteur excelle dans l’art de tailler… des costards).

 

 

« L’emprise » : médiathèque de Cours de Pile

« Quinquennat » : je peux vous le prêter.

« Ultime partie » : médiathèque de Périgueux (quand je l’aurais rendu).

 

Cette lecture n’a pas été sans me rappeler, dans une certaine mesure, une association dans laquelle l’ego, l’hypocrisie, la méchanceté, le racisme, la perfidie et l’imbécillité associés au sentiment de supériorité le disputaient à la fourberie et à la dérive sectaire rosicrucienne, à la collaboration (dans le sens le plus abject), la méchanceté et les manipulations, menaces et mensonges, sans oublier l’appropriation et le vol des idées. Rien de nouveau sous le soleil. L’abjection est partout (on cultive ce qu’on peut… même dans les jardins communautaires).

Heureusement que des amitiés sincères m’ont permis de me dépêtrer de ce marigot.

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
Dugain en périgord

J’ai terminé la lecture de « L’emprise ». Quelle histoire ! Un concentré de ce qui se fait et (qui s’est fait…) de pire en tous les domaines et qui converge dans une toile aux multiples araignées plus venimeuses les unes que les autres. Déprimant.

J’ai ri en lisant l’avant- dernier chapitre (p308). Le jargon de la représentante de l’Education Nationale m’a rappelé quelques « Conférences pédagogiques » où on avait du mal à contenir notre fou-rire.  Les discours du ministre actuel ne sont pas mal non plus dans le genre.

« une succession de mots qu’on aurait pu mettre dans n’importe quel ordre sans fondamentalement altérer le sens du discours, relevant de l’incantation masturbatoire » « le but du discours n’étant pas de régler les problèmes mais de s’en exonérer par une démonstration de voltige destinée à asseoir l’autorité de l’université sur de pauvres enseignants de collège déjà punis d’hériter d’élèves de sixième ne sachant ni lire ni écrire ni parler » Là il force un peu le trait quand même.

 

As-tu regardé l’interview de Marc Dugain pour La grande Librairie » ? Dans sa maison en Périgord, il raconte très simplement comment il écrit ses livres. Pas de plan au départ mais beaucoup de travail de relecture et de corrections après. Intéressant.

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
caricatural

 

 Je suis en pleine lecture de "L'emprise"...Je te remercie de dire que c'est caricatural, ne serait-ce qu'un poil, ça me remonte le moral !

 Jusque là, j'ai presque l'impression d'un reportage sur le monde qui nous entoure . Pas reluisant.

 Allez, c'est un roman…angelUn bon roman, bien écrit oui.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires