Accueil

Tableau : Arlequin et Pierrot

 

Arlequin et Pierrot :

— C’est horrible ! mais dans quel monde vit-on ?

— Tu dis quoi ? Tu les a vus tous ces badauds en train de nous scruter ? Y’a même une caméra ! On passe à la télé !

— Écoute ! Regarde !

Le commentateur :

— La ville est sous le choc après cette métamorphose. Arlequin et Pierrot font la gueule ! Si certains témoignages concordent, c’est l’incompréhension et la colère qui règnent aujourd’hui.

L’écran s’emplit de pâleurs bleutées. Le présentateur, costume croisé, reprit les commandes. Un autre homme, plus âgé, cheveux blancs, un sage à n’en pas douter, attendait qu’on lui pose des questions.

— La colère… Alors, justement, maître Capello, vous qui êtes notre expert en dissection artistique… Que pouvez-vous nous dire sur « deux reins » et du sentiment qui prédomine aujourd’hui à propos de ce tableau ?

— Oui ! Les gens on fait le plein de spleen pendant le confinement et ne viennent pas au musée pour voir deux clowns tirer la gueule. C’est la peur qui occupait les esprits. Nous passons à une autre phase bien connue des spécialistes. Les gens ont repris le dessus et s’expriment.

— Oui. une petite centaine de personnes a manifesté au cri de « à mort deux reins ! Pas de greffes clandestines ! à bas les clowns tristes ! ». Ils ont chanté des chansons populaires devant le ministère de l’inculture. Ils ont même demandé son exécution. Nous avons tendu le micro à l’un d’eux :

— Quelles sont précisément vos demandes ?

— Je suis le président de « l’ACAGA, l’Assemblée Citoyenne Anti Greffes Artistiques ». Stop à la « chiantlit » ! Nous voulons que des moyens suffisants soient déployés pour qu’Arlequin et Pierrot soient arrêtés avant qu’il y ait d’autres victimes. Le temps n’est plus à l’indulgence. Nous réclamons justice !

— Ça a le mérite d’être clair. À vous les studios.

— On sent une vraie colère dans ces propos. En tant que spécialiste, qu’en pensez-vous ?

— Vous avez raison. On voit des manifestations, des mobilisations sur Internet, des pages Facebook ont été créées. Les gens sont en colère. Nous avons fait un sondage.

— Qu’elle était la question ?

— La police devrait-elle arrêter Arlequin et Pierrot aujourd’hui ?

La phrase apparut à l’écran, un camembert coloré illustrant les résultats. Suspense ! Il se remplit lentement et se figea soudain.

— 98 % d’entre vous pensent qu’il est temps de les arrêter !

— C’est énorme !

— Oui, c’est la première fois que nous obtenons un tel score. Les Français sont quasiment unanimes. Un chiffre qui en dit long sur le rapport des Français à l’art. Le contexte explique-t-il ce résultat ?

— Oui, c’est possible, conclut l’expert qui paracheva ainsi son analyse.

— Merci maître Capello. Sans transition : « faut-il laisser les impressionnistes brouiller notre vision du monde ? ».

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
Métamorphose

Un ptit b Rin d'humour déjanté

Un gros g Rain de folie délirante

Une rasade de Rin cette par dessus tout ça

Et vous obtenez " Métamorphose " du 100% faconde Ducrocq Christian !!winklaughlaugh

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Autre question à maître

Autre question à maître Capello : « faut-il laisser les choucroutistes de l'école de Strasbourg brouiller notre vision du monde ? ».

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
rain de rain...

 

 J'y comprends rain de rain à ce mouvement soit disant expressionniste qu'il soit post ou neo …

 Est-ce le passage du Rhin du Derain pour rejoindre les peintres allemands qui fige ainsi ses pinceaux ? Une indigestion de choucroute peut-être?

 Faudrait demander à maître Capello.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires