Accueil

« Le Moulin de la galette » d’Auguste Renoir

Jacques Offenbach - La Vie parisienne - Ouverture

La Butte Montmartre un beau soir de juin : l’ambiance est à la fête, enjouée, désinvolte, sans retenue. On danse, on boit, on échange et devise gaiement. Comme à l’accoutumée le Moulin de la Galette ne désemplit pas. S’y affiche le Tout Paris bigarré et fantasque des bohèmes, artistes, petits bourgeois, lorettes et grisettes, venus, qui pour se divertir et rompre avec le quotidien, qui pour se rencontrer et papoter à loisir, qui, peut-être, pour chercher une aventure galante !

Les arbres dispensent une agréable fraîcheur, les réverbères et autres luminaires une lumière chaude et rassurante.

Bois, cuivres, cordes et percussions égrènent les notes joyeuses et pétillantes de « La Vie Parisienne » d’Offenbach, musique en adéquation parfaite avec l’atmosphère allègre et primesautière du Moulin.

Dynamisme et gaieté sont au rendez-vous chez les deux artistes, gaieté plutôt exubérante et débridée chez le musicien, plus légère, « retenue » et bon enfant chez le peintre. Un fond de tableau assez sombre au demeurant chez ce dernier, mais tout éclaboussé de tâches colorées et de touches de lumière. Robes claires et à froufrous, chapeaux, rubans et canotiers confirment et intensifient la sensation de fête et de joyeuse insouciance. Un tableau où domine par ailleurs le flou, flou des visages et des formes qui donne et accentue l’impression du mouvement, impression que conforte encore la musique pétulante et festive d’Offenbach. Nous envahit presque le sentiment d’être partie prenante de cette soirée dansante. Avec la foule nous vibrons et dansons dans un plaisant climat de fraîcheur et de bonne humeur.

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Si vous voulez voir une expo

Si vous voulez voir une expo « Auguste Renoir » c’est avec Olala qu’il faut y aller… vous ne serez plus dans le flou. Bien vu… l’artiste ! yes

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
partie prenante

 

 Je vois que toi non plus olala tu n'as pas résisté…Le" flou des visages et des formes"et la musique "pétulante et festive d'Offenbach" t'ont emportée dans ce tableau et fait vibrer avec la foule et avec les couleurs. Un bon moment n'est-ce pas?

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires