Accueil

           Construction d’une  chanson

 

   LES PAS DE CÔTÉ

 

Pas de côté ou pas à côté ? Rien de côté ou tout à côté ?

Au bout de ma vie, peut-être au bout d’un bout, mes lunettes de l’imaginaire chaussées tout au bout de mon nouveau né, né comme un loup-phoque, né d’un fantasme distordu, les mains moites.

Je me sers mon laid, pas très beau, dans ma tasse. Le jour entre dans la nuit comme une goutte dans le café noir. Petit à petit. Gris, puis gris, encore plus gris. Soudain, la lumière. Chaude comme une étoile, une comète filante. Me racontant avec ses mots l’ailleurs que laissent mes pas sur le côté de mon ombre.

Nombre impair.

Perdu

 dans l’imagination.

Comme la peau de l’eau ?

 L’appeau du lot gagné comme un cadeau.

Pas de côté. Rien que des faces, rien que des traces.

 Je le mets de côté.

 Je suis fou. Fou comme seuls les fous savent l’être.

 Les vrais fous.

 Je marche à leur rencontre. Je sème mes notes, mes notes à côté mais pas de côté. Toutes mes notes rangées dans l’angle mort.

Pas enterrées, seulement rangées.

Dans le désordre.

 Comme il faut.

N’importe comment.

Il faut faire un autre pas dans ce désordre.

Il faut un sens, surtout interdit

pour désobéir et enfin

CRÉER.

 

Contestation – Indiscipline – Refus – Révolte – Indocilité -Soulèvement –

Opposition – Transgression – Résistance – Insoumission – Insubordination –

Rébellion – Mutinerie – Indépendance – Combativité – Insurrection

 

Tous ces pas de côté m’ont emporté.

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires