Accueil

 

 

« Cogito ergo sum » (UTL)

Cela faisait neuf mois déjà que je me posais des questions :

« D’où viens-je ? Qui suis-je ? Où vais-je ? »

Maintenant, j’y vois plus clair, il me semble que je peux esquisser quelques réponses. Au moins à la première question : « D’où viens-je ? »

Du moment exact de mon origine, je n’ai pas de souvenir précis. Juste l’intuition d’une fusion fulgurante plutôt agréable et décisive pour mon avenir. Un jour j’éluciderai ce mystère.

Peu à peu des sensations ont émergé, la conscience m’est apparue. Aussi loin qu’il m’en souvienne je viens d’un lieu chaud humide délicieusement mouvant, baignant dans une ambiance sonore adoucie, bercé par des harmonies variées que je ne saurais définir, venant de l’extérieur. J’ai envie de les nommer « ronrons ». Parfois ronron sombre parfois ronron clair et chantant et j’avais la nette impression d’être au centre de cette mélodie à laquelle j’aurais bien voulu participer. D’ailleurs je l’ai fait avec les moyens techniques du moment. Ma foi ça marchait pas mal du tout. Quelques bons coups de talon ou de coude là où j’avais accès et j’entendais aussitôt une réponse, une accélération du flot sonore qui se faisait plus vif. Au plus profond de ce monde intérieur une pulsation régulière et rassurante donnait le tempo « dou doum, dou doum, dou doum… » avec quelques petites accélérations de temps en temps pour ne pas s’endormir. Et ces derniers temps figurez-vous qu’un battement beaucoup plus rapide s’est rajouté au premier et ça n’arrête pas « doudoudoum doudoudoum doudoudoum… »Tout cela fait une jolie petite musique très vivifiante !

Bref, j’étais bien là-bas et j’y serais bien restée. Mais assez vite je me suis sentie un peu à l’étroit. Et puis le désir de voir autre chose s’est emparé de moi. Bientôt j’ai compris clairement qu’une force me poussait doucement vers l’ailleurs. Et là j’ai eu un moment d’hésitation. Partagée entre la curiosité et la peur de l’inconnu. Car après tout on sait ce qu’on quitte mais on ignore ce qui nous attend.

Et puis tout est allé très vite. Je n’ai plus eu le choix. Plus de temps pour les états d’âme : Des pressions de toute part me dirigeaient vers la sortie. On voulait m’expulser. On m’aida à passer le sas étroit entre les deux mondes et on me cueillit de l’autre côté. Dire que ce fut un moment agréable serait très exagéré. Brusquement je suffoquai j’avais froid, des fourmis dans les membres, les yeux me brûlaient, le bruit était effrayant et je ne me sentais soutenue de nulle part. Mes bras mes jambes battaient du vide. En plus, aïe… je crois bien qu’on m’a frappé le dos ! Soudain j’ai senti ma poitrine s’emplir de ce rien qui m’entourait et un son puissant totalement nouveau a jailli de moi. À partir de ce moment tout alla beaucoup mieux. Je n’avais plus froid je n’avais plus mal ni peur. Et j’ai senti une telle attention autour de ma petite personne… Quoi ? Qu’est-ce que je viens de dire ? Une personne ! Alors c’est ça que je suis : une personne. J’ai ma deuxième réponse. Qui suis-je ?  Une personne !

Quant à la troisième question « Où vais-je ? » Je n’ai pas encore beaucoup de détails mais je suis confiante. En ce moment, je repose sur du moelleux, du tiède, du tendre. Je me sens bien, si bien. Tout près de moi cette créature dont je reconnais bien le ronron chantant que je percevais  depuis l’autre côté. C’est elle qui m’offre cette substance  magique au goût divin. C’est elle… Elle, mais  comment la nommer ? Mmmmm…mmmma…Tant pis on verra plus tard, là j’ai faim : Miam…mam…Ma…man !

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (2 votes)

Commentaires

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
rôle de composition

 

 Ce n'était qu'un rôle de composition, ma mémoire ne remonte pas si loin…

  Mais un petit moment de rêve ne peut pas faire de mal.

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
Un joli texte, agréable à

Un joli texte, agréable à lire comme toujours. Courageux de te remettre ainsi en situation !

Alors, dodo bébé Gisèle ; profite bien de tous ces moments de tiédeur et de douceur avant que la vie ne se charge de les bousculer ? Pas trop j'espère ...

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
« un son puissant totalement

« un son puissant totalement nouveau a jailli de moi »... À coup sûr, c'est une fille.

Tu as accouchée d'un bon texte, cha ch'est chur !

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires