Accueil

Cours de Pile, cours de dessin et... cour de récréation ? Un peu aussi, chacun étant là pour se détendre et se faire plaisir !

En ce premier jour de printemps, la médiathèque s’apprête et s’affaire doucement.

Sur la grande table centrale s’étendent, dans un joyeux et plaisant désordre, livrets, photos, gobelets, règles, gommes, aquarelles et... crayons à papier, les ronchons et les chagrins mais indispensables « grises mines » qui entendent bien d’ailleurs conserver la place qui leur revient.

15 h - Petit branle-bas à l’entrée : des visages connus du seul Mr Jean, le professeur de ces artistes en herbe.

On s’installe, on prend place. Les sacs s’entrouvrent, livrant dessins ou peintures d’un cours précédent et feuilles vierges et blanches de tous grains. Les aquarelles s’agitent déjà, s’impatientent, tellement désireuses de faire chanter ce trop de blancheur ; elles flambent un peu, font leurs yeux tendres et caressants, leurs yeux satinés et très doux !

Et que croyez-vous que fassent les crayons tout ce temps ? Ils font, histoire de ne pas être en reste, des mines bien sûr mais des mines enjouées et très réjouissantes pour une fois. Peut-être la raison pour laquelle ils ont la côte aujourd’hui ! De fait, on ébauche, on esquisse ; nos grise-mines glissent sur le papier avec légèreté. Timides d’abord, ils courent, s’affirment un peu à la fois. Un trait ici, un autre là, verticales, horizontales, des arrondis, des courbes, quelques hachures et zébrures, la gomme à la rescousse au besoin et... le miracle s’accomplit. Vagues et vaguelettes, phares imposants apparaissent comme par magie. Quelques instants auront suffi. Nous sommes au bord de la mer, nous régalant d’embruns et prêtant l’oreille aux cris des mouettes et des goélands, au clapotis des vagues, au martèlement rythmé sur la coque d’un bateau en construction !

Bzz bzbz zzz bzz kss !... Là, ce sont bourdonnements et crissements d’insectes, villégiateurs pour le moins inattendus si tôt en saison !

Ouaf ouaf ! Doudou jappe de toute la force de sa petite voix. Le gentil cocker au regard mélancolique va-t-il l’entendre et venir jouer avec lui sur la plage ?

Ici, tout prêt à appareiller c’est certain, un frêle esquif joliment coloré en bleu, rouge et jaune a fait son apparition. Un peu de couleur pour éclairer tout le gris du paysage ? Là, échappée d’un zoo avoisinant peut-être, une gracieuse et sémillante girafe semble nous interpeller et nous inviter à quelque lointain et joyeux safari !

En bref, tout un petit monde en gris et en couleur s’étale sous nos yeux ; en gris surtout il est vrai. Mais rien d’étonnant. Toutes les couleurs, les verts, les rouges, les bleus, les roses, les jaunes se sont donné rendez-vous à l’extérieur aujourd’hui pour repeindre et faire chanter la nature. Alors, une prochaine fois sans doute ?

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (2 votes)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
« On s’installe, on prend

« On s’installe, on prend place. ». Je n'ai même pas eu le temps d'ouvrir mon sac que ce « trop » court texte est déjà terminé. Je fais grise mine... mais j'ai beaucoup aimé tout de même. L'écrivante serait-elle aux 35 heures ?

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
objets animés

 

 Quelle bonne idée d'avoir donné vie et âme aux aquarelles, aux grise-mines, à la gomme…et une voix aux "villégiateurs inattendus" !

Cela rend tout à fait bien  le côté "ruche bourdonnante" de cet atelier du mercredi.

 

 

 

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires