Accueil

PLIEZ MES FRERES

 

Dans une fête foraine

Qui sentait bon la cohue,

Je vis des gens par centaine

Agenouillés dans la rue.

Et l’homme leur promettait

De leur montrer des beautés

Mais avant tout il fallait

Se prosterner pour entrer.

 

Pliez mes frères

Pour le salut de votre corps

Pliez mes frères

Pour entrer dans le corridor.

 

Et les badauds en goguette

S’arrêtaient pour écouter

Qui se disait le prophète

Et promettait l’équité.

Entrez dans mon corridor,

Vous n’ voudrez plus le quitter

Vous vivrez comme un milord

Mais avant il faut plier.

 

Pliez mes frères

Pour le salut de votre corps

Pliez mes frères

Pour entrer dans le corridor.

 

Debout et la tête haute,

J’ai voulu entrer pour voir

Mais j’avais fait une faute,

J’aurais bien dû le savoir.

Pour qui regarde d’en bas

L’autre s’en trouve élevé

Vu que ça n’ me plaisait pas

Je me mis à déclamer

 

Criez mes frères

Pour le salut de votre corps

Criez mes frères

Et fuyez tous les corridors.

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
faux prophètes

 

 Toujours se méfier des faux prophètes…et même parfois des vrais !devil

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires