Accueil

Contraintes : ICI ( sur un tableau de Julie Dourlent, avec son aimable autorisation )

 

 

Le manège et l'enfant

 

Il regarde, immobile, freiné dans son élan ; cet élan pris subitement lorsque nous avons aperçu l’objet de sa convoitise.

Il m’a alors lâché la main, a couru puis n’a plus bougé et, d’un geste désinvolte, a glissé les mains dans ses poches. Moi, je me suis arrêtée non loin, prenant appui sur la barrière proche, et lui laissant cette liberté qu’il recherche et apprécie peut-être autant que le futur plaisir de grimper sur ce grand cheval. Je l’observe.

Bientôt, je le sais, il va revenir vers moi et je vais entendre : « Je peux y aller ? »

Oh mon fils, le timide, le rêveur, le presque trop bien élevé !

Tu t’imagines déjà, fier chevalier sur le fougueux cheval de ce manège enchanteur. Et ta monture est floutée dans le halo de ton rêve.
Moi, je ne vois que toi, dans ta salopette jaune, seule figure nette de ce paysage.
Oui, bien sûr, tu peux y aller.
Cours attraper ton rêve du moment. Ne reste pas immobile à l’observer et agis pour le saisir.

Et puis, n’oublie pas : aie toujours d’immenses rêves. Car, comme disait Oscar Wilde : « Il faut avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit ».

 

image nouvelle libre: 

5.52
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5.5 (2 votes)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
J'ai aimé : « Et ta monture

J'ai aimé : « Et ta monture est floutée dans le halo de ton rêve. »

 

À éviter : « Car, comme disait Oscar Wilde ». Juste un renvoi (1) en bas de page vers une note.

olala
Hors ligne
Inscrit depuis : 01/02/2014
Le manège et l'enfant

Heureux petit garçon, sais-tu le bonheur d'avoir une maman, une mamie, attentive et soucieuse de te laisser vivre tes rêves, les plus petits ou les plus grands dans la mesure où ils t'aident à "grandir"...

Un joli tableau tout empreint d'émotion et de tendresse.

cfer
Hors ligne
Inscrit depuis : 19/11/2014
le manège

Ce beau tableau a donné naissance à une fine et juste évocation d'une scène d'enfance qui nous ramène à notre vécu.

La morale de l'histoire vient à point nommé nous rappeler qu'il y a urgence d'agir, pour " saisir le rêve du moment".

Courons d'autant plus vite à sa rencontre que nous n'avons plus désormais de permission à demander! 

 

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
élan arrêté

 

  Le tableau exprime magnifiquement l'élan arrêté, la timidité puis le rêve, accessible, la liberté d'y aller ou pas…s'il y va, alors  le rêve n'est plus .

Tout cela est subtilement traduit aussi par tes mots. Avec en plus, le point de vue de la mère. Touchant.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires