Accueil

Tu passais là où j’attendais

Un homme t’avait regardée

J’ai dit un mot qui te plaisait

Tu as dit oui sans hésiter

Un air gêné

L’acte charnel

Un cri rentré

Un arc-en-ciel

 

Mon corps est en vadrouille

Il a faim de nouveau

Ton corps est si fripouille

Qu’il n’aime pas les mots

 

Sur le lit, tous deux alanguis,

Nous protégions nos lendemains

À travers des mots défraîchis

La liberté vaut un matin

Un geste tendre

Regard surpris

Faut-il se pendre

Courte est la vie.

 

Mon corps est en vadrouille

Il a faim de nouveau

Ton corps est si fripouille

Qu’il n’aime pas les mots

 

Devant un bol et sans témoin

Nous avons échangé l’anneau

De la serviette d’un matin

Nous regardant d’un air nouveau.

Ta main tout près

Ton corps encore

Ton cœur sans prêt

Ma main d’accord

 

Nos corps plus en vadrouille

Se trouvent si nouveaux

Nos cœurs plus si fripouilles

Se murmurent des mots.

5.52
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5.5 (2 votes)

Commentaires

Manuella
Portrait de Manuella
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/08/2015
Coquin et tendre comme du bon

Coquin et tendre comme du bon pain, à deguster tous les matins !

enlightened

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
   "Devant un bol et sans

 

 "Devant un bol et sans témoin

nous avons échangé

l'anneau de la serviette d'un matin"

 

 Une façon bien délicate de dire les choses.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires