Accueil

C’est ma femme de la main gauche,

Mon égérie, mon rêve fou,

Mon odalisque de débauche,

Ma levée d’écrou.

 

Sur un chemin de terre

Lon la

Sur un chemin de foi

Lon laire

Une plante de serre

Lon la

A fleuri sous mes doigts

Lon laire

 

C’est mon Potemkine bourgeois,

Mon Trafalgar, mon Waterloo,

Mon quatorze juillet de roi,

Ma voix sans écho.

 

Sur un chemin lumière

Lon la

Sur un chemin de joie

Lon laire

Une fille trop fière

Lon la

M’a fait perdre le choix

 

C’est ma pyramide d’amour,

Ma Babylone, mon Artémis,

Mon Zeus olympien troubadour,

Ma verte oasis.

 

Sur un chemin de pierre

Lon la

Sur un chemin de croix

Lon laire

Une rose princière

Lon la

M’a élu comme roi.

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires

tanou
Hors ligne
Inscrit depuis : 06/03/2016
Bonjour Plume Je ne cherche

Bonjour Plume

Je ne cherche pas à faire des phrases pour faire bien, ce sont les mots qui s'imposent et qui me guident dans mes idées.

Mais encore merci pour votre attention.

Quant à votre vieille école, vous deviez être à la maternelle lorsque j'étais en terminale !!!

Bonne jourée

Ne demande pas ton chemin, tu risquerais de ne pas te perdre.

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
coquine aubade

 

 Une belle aubade émaillée d'images insolites "ma levée d'écrou","mon Potemkine bourgeois" "zeus olympien troubadour"…

 

J'ai bien aimé la dernière strophe, surtout "la rose princière"(et non trémière)

 

 Les "lon la" et lon laire" rappellent les vieilles chansons traditionnelles.

Avez-vous fait exprès d'inverser les rimes : (lumière- fière avec lon la et foi- doigt- roi avec lonlaire  etc ?)

Peut-être pour traduire le côté non conforme de cet amour-là ?smiley

Cela m'a un peu déconcertée, mais je suis de la vieille école…

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires