Accueil

NOSTALGIE

(J’étais très très jeune)

 

Il s’appelait Thomas

De Tchécoslovaquie

Il aimait boire le kwass

Et taquiner la vie,

Mais il n’a pas pu supporter

Qu’on lui écrase son printemps,

Ses vingt ans se sont révoltés

Aux hommes il a jeté le gant.

     Un peu d’essence, une allumette

     Une flamme, un pleur, une vie,

     Un soubresaut de marionnette

     Fumée qui dit « je vous renie »

 

 

Il s’appelait Pedro

Du nord de la Castille,

Il coursait les taureaux

Et lutinait les filles.

Mais il n’a pas pu supporter

D’être berné comme un enfant,

Au farniente il a préféré

Sacrifier un peu de son sang.

     Un peu d’essence, une allumette

     Une mèche qui se délie,

     Une idole qui tombe en miette,

     Fumée qui dit « vous puez l’ennuie »

 

 

Il s’appelait François,

Famille des Dupont,

Descendant des Gaulois,

Il courait les jupons.

Mais il n’a pas pu supporter

Sa condition de ruminant,

Avec le mai il a brûlé

Des fantoches pour communiants.

     Un peu d’essence, une allumette

     Main qui se tend et qui supplie

     Voitures qui brûlent comme charrette,

     Fumée qui dit « fuyez l’envie »

 

Ils s’appelaient les hommes

Enfants d’Adam et Ève,

Braves bêtes de somme

On les gavait de rêves.

Mais ils n’ont pas pu supporter

D’entendre leurs enfants vomir

Et leurs yeux se sont dessillés,

Eux aussi ont voulu mourir.

     Un peu d’essence, une allumette

     Un peuple qui gronde et qui rit

     Colère et flammes dans la tête,

     Fumée qui dit « voici la vie »

 

SACEM 9 mars 1969

 

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires