Accueil

En ce dimanche matin une fine brume voile encore le soleil est bien près d’apparaître, éclatant. Douze ou treize paires de croquenots sélistes* frappent la piste et projettent çà et là des petits cailloux. Peut-être ceux-ci ne sont-ils pas fâchés d’avoir de la visite et de faire un peu d’exercice, de se dérouiller ? Des mots, des bouts de phrase s’échangent. L’on entend aussi des « plus vite, plus vite ! » venant de l’arrière-garde qui serre au plus près le gros de la troupe.

 

Et, de droite en courbe, de courbe en droite, de bosquet en bosquet, nous arrivons à un endroit caché par une palissade. L’entrée d’un étroit couloir est surmontée d’un écriteau :

 

SILENCE, PAS PLUS DE 5 PERSONNES EN MÊME TEMPS !

 

Tiens donc !… ?
L’arrière-garde doit attendre quelque peu. Enfin nous pouvons pénétrer en ce lieu entouré de mystère. Nous nous retrouvons dans une cabane au bord d’un étang. Le toit de la cabane surplombe une large ouverture de faible hauteur : ni vu ni connu… La surface de l’eau dormante est lisse et glauque dégageant une imperceptible vapeur. Tout est calme, silencieux. Rien ne bouge. Nous sommes venus ou trop tôt ou trop tard. J’aperçois un morceau de bois qui émerge. Ah, comme j’aimerais qu’il bouge ! J’imagine ce qui pourrait se trouver sous la surface de l’eau mais l’exiguïté de l’étang réduit drastiquement le champ de mes investigations imaginatives. Tiens, j’aurais bien vu en ce morceau de bois un petit cousin de Nessie, le monstre du Loch Ness. Il aurait voyagé dans la valise, spécialement aménagée, d’un Écossais venu rendre visite à sa sœur établie dans le Bergeracois, tout cela par vol Ryanair, bien sûr. Hélas tel ne fut pas le cas ! Aussi les croquenots après s’être mélangés, par paires évidemment, reprirent leur chemin alors que le soleil allumait ses mille feux.

 

*sélistes : adhérents du SEL (Système d’Échange Local du Périgord Pourpre).

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Je n’ai rien compris... Aussi

Je n’ai rien compris... Aussi obscur qu’un texte de Luluberlu (qui est pourtant un spécialiste de l’abscons).

plume
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
Nessie

 

 Et pourquoi pas un petit fils du Coulobre de Lalinde arrivé jusqu'à Bergerac en gabarre ou sportivement à la nage ? ;)) :=}

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires