Accueil

Le calembour est un simple jeu de mot homophone dont  Victor Hugo disait qu'il était la fiente de l'esprit :

 

« Le calembour est la fiente de l'esprit qui vole. Le lazzi tombe n'importe où ; et l'esprit, après la ponte d'une bêtise, s'enfonce dans l'azur. Une tache blanchâtre qui s'aplatit sur le rocher n'empêche pas le condor de planer. Loin de moi l'insulte au calembour ! Je l'honore dans la proportion de ses mérites ; rien de plus. Tout ce qu'il y a de plus auguste, de plus sublime et de plus charmant dans l'humanité, et peut-être hors de l'humanité, a fait des jeux de mots. (Les Misérables, 1862)

 

Le calembour est un jeu de mot qui n'ouvre pas véritablement à d'autres significations que le mot lui-même. Il tourne en rond et a le simple mérite de faire rire ceux qui l'apprécient. Sans vouloir le mépriser il ne s'agit que d'un humour à l'emporte-pièce qui déclenche le rire à la manière d'un réflexe. Le Canard Enchaîné en publie beaucoup à chaque parution et ils doivent contribuer au succès de ce journal.

 

La langue des oiseaux est quelque chose de plus profond. Elle exprime des significations subliminales qui peuvent être comparées aux (notes) harmoniques en musique. Ces significations sont perçues et intégrées bien que non entendues. Elle joue dans l'évocation et pas simplement dans l'imitation. Elle est de l'ordre de la poésie c'est-à-dire qu'elle est reçue comme don et n'est pas le fruit d'une recherche (mentale). Pour être entendue ou comprise la langue des oiseaux  suppose tout de même une culture commune minimale entre poète (le créateur) et lecteur ou auditeur. Culture signifie ici l'ensemble des références acquises au cours de la vie. La langue des oiseaux peut parfois prêter à rire mais le plus important est sa puissance d'évocation qui permet de voyager hors de l'espace et du temps. Et cela va bien au-delà du second degré.

 

Quelques exemples  :

 

Abstention : basse tension. Âme-sœur : hameçon. Bêtises de Cambrai : bêtise de cambrer. Bon aryen : bon à rien. Caleçon : cale-son. La camisole : la came isole.  Célérité scélérate. Curriculum vitae : petite culotte mitée. Dieux (les) du stade : L’idiot du stade. Endettement : embêtements. Envers : enfer. Euthanasie : État nazi. Homosexuel : homme au sexe cruel. Klaxon : claque-son. Laisser faire Lucifer ?  Majordome : mon genre d’homme. Marche aryenne : marche arrière. Mariage : maquillage. Monument aux morts : Boniment aux morts. On y ment aux morts.

 

0
Votre vote : Aucun(e)

Commentaires