Accueil

Un texte que je m’étais amusé à écrire lorsque j’avais 20 ans.

Allez, vous n’êtes pas obligé de me féliciter...

 

J’ai vu le roi dans son palais

Il est le bien, il est le mal,

Il s’appelle Or, Action, Monnaie

Selon la condition sociale.

Son nom alluma des lueurs

Dans les yeux de tous ses sujets,

Il distribue joie et malheur,

Il a des milliers de laquais.

 

          Le blé, le pèze et le pognon,

          L’artiche, le grisbi et le fric,

          L’auber, l’oseille et puis les briques,

          Oui notre roi a tous ces noms.

          Citez son nom et vous verrez

          S’ouvrir les portes de la vie

          Et tout vous sera distribué

          Sans regret ni parcimonie.

 

Rampez, léchez et corrompez

Si vous voulez sa protection

Mais jamais ne vous relâchez,

Vous risqueriez d’être marron.

 

          Le blé, le pèze et le pognon,

          L’artiche, le grisbi et le fric,

          L’auber, l’oseille et puis les briques,

          Oui notre roi a tous ces noms.

 

On m’a parlé d’un vrai despote

Qui régnait sur tous les bourgeois,

Qui leur faisait manger d’la crotte

Et ensuite se mordre les doigts.

Moi, je n’l’ai jamais aperçu,

Il ne me connaît pas non plus,

Sous les ponts on n’a pas d’tracas

Avec des tyrans d’ce genre-là.

 

          Le blé, le pèze et le pognon,

          L’artiche, le grisbi et le fric,

          L’auber, l’oseille et puis les briques,

          Oui notre roi a tous ces noms.

 

 

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)