Accueil

Gît sous la paupière
trou noir
ci-devant la main
comme un arbre chutant
ce nom incongru
qu'il faut épeler
comme au sortir de la terre
on a raclé les restes.
Ni peau, ni os
et dans une autre langue.

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires

Armor
Portrait de Armor
Hors ligne
Inscrit depuis : 02/09/2015
Bonjour Plume, Plutôt

Bonjour Plume,

 

Plutôt l'oeil fermé pour ne pas voir. Merci Plume de votre commentaire.

 

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Perplexe également, comme

Perplexe également, comme devant un tableau de peinture contemporaine. Il se dégage néanmoins un certain charme, mais également de la dureté. Ne connaissant pas l’univers mental de l’auteur, je demande à ce dernier de nous donner la clef... « dans une autre langue ».help

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
énigme

 

Étrange poème dont le sens m'échappe.;)

S'agit-il de l'œil se cachant sous la paupière comme derrière un rideau de scène et ayant accès au mystère de notre intériorité ?

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires