Accueil

Quand ses doigts jouent sur les cordes

Leur complainte monotone

Il voit la vie en blues.

 

J’aime ces instants divins              

Lorsque naît sous ses mains

Le tempo lent du blues.

 

Il me transmet son vague à l’âme,

Derrière le voile de mes larmes

Je savoure à la dérobée

Quelques notes volées.

 

Sur cet air qui lui ressemble,

J’entends son cœur qui tremble

Et vibre sous le blues.

 

Sous la tristesse un peu floue

De sa voix qui se noue

Je m’abandonne au blues.

 

Il me transmet son vague à l’âme,

Derrière le voile de mes larmes

Je savoure à la dérobée

Quelques notes volées.

 

Je suis son âme en partance,

Sur le cours de ses sens

Je le rejoins en blues.

 

Et quand je l’entends jouer

je sais qu’à tout jamais

Il appartient au blues.

 

 

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires

Siana
Portrait de Siana
Hors ligne
Inscrit depuis : 11/04/2016
Guitare n'blues

Un grand merci, je n'aurais pas su le faire !

Siana

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Texte reclassé en chanson.

Texte reclassé en chanson.

Siana
Portrait de Siana
Hors ligne
Inscrit depuis : 11/04/2016
Guitaren'blues

Merci pour le petit mot de bienvenue.
Je dois apprendre à apprivoiser ce site, avant de pouvoir me lancer à l’aise. Je manie mieux le crayon qu’internet !!!

 

Merci aussi pour le comm sur ce tout premier texte.

Oui le mot « blues » !...  : en fait c’est tout à fait volontaire, mais après lecture du comm je peux comprendre qu’il dérange.
Quant à l’emplacement où j’ai publié mon texte, j’ai sans doute dû me tromper, je regarderai mieux la prochaine fois, car là je pense qu’il m’est impossible de changer.

J’espère poursuivre mes publications sur ce site sans trop décevoir.

 

P.S. : je ferai davantage attention en publiant des photos !!! cela dit il s’agit là de mon bluesman préféré !!!

Siana

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Ben tient, du coup je profite

Ben tient, du coup je profite de l’occasion pour dire bienvenue. Ça commence bien, par un bon texte. Bravo pour ce tercet :

Je suis son âme en partance,

Sur le cours de ses sens

Je le rejoins en blues.

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Poésie classique ? Ma culture

Poésie classique ? Ma culture en prosodie étant voisine du zéro absolu, je n’en jugerai pas. Néanmoins, j’aurai plutôt vu un classement en chanson puisqu’il s’agit de blues. Et donc, il me manque la musique (les flonflons en grosblush). En plus, il y a une photo du guitariste*... Cédric Bondoufle ?? C’est marrant l’internet. Mais revenons au sujet : la poésie et le blues. Si j’ai bien compris, la chanson se veut un pastiche de (à la manière d'une chanson de...pas lui qui l'a écrite) J. Hallyday. Je dois avouer que c’est loin d’être un chanteur que j’affectionne (chanteur ??). À côté de Muddy Waters (ou Nougaro, ou autres), il ne vaut pas tripette. En tout cas je n’amènerai pas ses CDs sur une île déserte... sinon pour faire du frisbee. Mais je digresse.

 

Alors, alors : je vois la vie en blues. Plaisant à lire malgré le retour un peu trop fréquent du mot « blues », ce qui pour une poésie n’est pas le top, mais serait très bien passé en chanson. D’autant plus qu’on peut y joindre un fichier mp3.

Derrière le voile de mes larmes

Je savoure à la dérobée

Quelques notes volées.

* la photo : pour l’insérer, il faut mettre le curseur à l’endroit approprié et cliquer sur insérer... comme indiqué (en tout pitit).

 

PS À propos de prosodie, j’ai ajouté dans « Aides » : « Règles de la poésie : des liens »

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires