Accueil

 

    Paroles Gaston Ligny

Musique et Chant Yves Alba

 

http://www.aht.li/2800069/lombre_dun_doute2.mp3

 

Je priais Sainte Cécile je priais Sainte Rita

C’était le temps béni de mes alléluias

Mais j’ai perdu la foi délaissant mon rosaire,

Oubliant mes Ave oubliant mes Pater.

 

Je crois je crois encore en mon ange gardien,

À la force des choses, au p’tit bonheur la chance,

À la bonne fortune, à des rêves en partance,

À la force de l’âge, aux lignes de la main.

 

L’au-delà dites-moi c’est au-delà de quoi ?

Je perds la tramontane car à l’ombre d’un doute

Mes vérités d’hier ne tiennent plus la route.

Perdu en cours de route, je suis seul avec moi.

 

Mon âme est buissonnière, elle marque d’une croix :

Une larme de joie, un sourire du dimanche,

Un bouquet de jonquilles, un regard bleu pervenche,

Un madras des Antilles et un mea culpa.

 

Demain je mets le cap sur l’île de Prosodie,

J’écrirai des chansons pour les fous de Bassan.

Quand le vent soufflera ma dernière bougie,

Des fous diront peut-être : il avait du talent.

 

 

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)

Commentaires

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
fous

 

 Et bien je suis de l'avis de ces fous (de Bassan ou d'ailleurs) vous avez du talent !

Sur un rythme un peu tzigane, voilà une réflexion philosophique menée avec bon sens et humour, sans oublier la poésie"mon âme est buissonnière…et un mea culpa"clapping

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Une sobriété qui touche.

Une sobriété qui touche. Fluidité. Sur un air plutôt guilleret et qui balance, ça tourne rond, c’est enlevé avec un parfum de sagesse. Bravo.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires