Accueil

Dany courait droit devant lui, tenant sa chère Odile par la main. Il reconnut la lande qui bordait la falaise où il avait été attaqué par le gros « ça » noir et gluant. Ils étaient encore loin du pays de l’or noir et le parfum de truffe ne chatouillerait pas de sitôt leurs narines.

Dany jeta un regard derrière lui. Odile semblait flotter et son tee-shirt s’enflait tout autour d’elle comme gonflé par le vent. Dany ne voulut pas le voir, il accéléra l’allure pensant confusément que plus ils s’éloigneraient de la mer et plus ils seraient en sécurité, loin de ce cauchemar pétrolifère. Odile lui semblait de plus en plus lourde à tirer.

Un grand cormoran noir fonçait sur eux, ses ailes claquaient à chaque battement, un rire démoniaque semblait sortir de son bec ouvert et envahissait la lande.

La main d’Odile lâcha la sienne. Il s’arrêta et se retourna au moment ou Odile, liquéfiée, était aspirée par le sol. Seul restait son tee-shirt maculé dont le crocodile à l’emplacement du cœur, lui, semblait grossir, grossir…

Dany vit le cormoran fondre sur lui.

 

0
Votre vote : Aucun(e)