Accueil

Dany n’avait pas eu le temps de demander à Odile de quelle façon elle avait réussi à pénétrer dans cette clinique et déjoué tous les barrages électroniques. Il savait qu’elle était experte dans l’art de transposer l’information sur des gènes. Cela se faisait depuis presque un millénaire... Mais elle avait participé à l’invention de l’implantation et la permutation des gènes à l’intérieur du corps humain pour contrôler toute information. Elle faisait partie des élites, mais son esprit anar-schiste lui avait valu d’être bannie et changée en saurien prisonnier de la caverne. C’était une peine sans appel quand vous passiez par la kleptoplastie...

Odile était géniale. Elle en avait réchappé. Elle avait même établi un système de communication personnel et inviolable entre Dany et elle-même. Elle avait donc su où il se trouvait de cette façon...

— Ma croquante Odile, mon ode idyllique, je ne saus rien mais j’ai une entière confiance en toi. Je n’ai plus beaucoup d’énergie et ne me sens pas très propre, mais cette société me pompe. Fuyons-la. Ton pays de l’or noir me fait rêver d’un nouveau plein d’énergie renouvelable... Avec toi, j’irai n’importe où, pourvu que je puisse quitter ce rôle que l’on m’impose : un bien petr rôle !...

Dany fut débranché, rhabillé. Il fit de nouveau le plein d’espoir.

Les portes de la clinique s’ouvrirent sur leur passage. Ils retrouvaient enfin comme un goût de vie d’anges. Il regarda Odile. Elle avait remis le tee-shirt qu’il aimait, celui qu’elle portait sur la coste, avec un crocodile brodé à la place du cœur.

Il prit un Total grand bol d’air conditionné. Tout ici n’était que bidon ! En route pour le pays de l’or noir et tintin pour le retour !

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (1 vote)