Accueil

Sur le quai dérisoire

tu attends le futur

peut-être ton seul espoir

qui aurait de l’allure

 

tu vois au fond enfoui

le dernier de minuit

tu te lèves de ton banc

poussé par le couchant

 

tu montes dans le convoi

alors t’entends l’écho

de ta nouvelle voix

sa fêlure sonne faux

 

éclairé à l’envers

dans le sens de la terre

tu cherches toujours ta place

l’infini se déplace

 

tu écoutes ce mystère

qui a changé ta mère

tu t’assois face au vent

sans couper le courant

 

tu vois passer les villes

au milieu de ton île

enfin tu es sauvé

le train est arrivé

 

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires