Accueil

 

Aussi loin que va le gravier

quand tu le lances dans les nuées

et que ce train au ralenti

se tord dans l’air et s’aplatit

 

que les moutons s’envoient en l’air

sous l’œil charmé de la bergère

le paradis des animaux

pourrait descendre de tes mots

 

l’amour en fait c’est compliqué

pour des humains endimanchés

pour réunir deux solitaires

qui ont quitté leur mère leur père

 

il faut savoir bien calculer

prévoir une ligne bien tracée

pour roucouler la vie au mieux

le temps s’envole au fond des yeux

 

souvent on croit que c’est banal

que c’est une chose de la vie

mais sa compagne c’est capital

c’est tous les jours cérémonie

 

vient le moment où on s’en va

il faut qu’elle puisse se retourner

faire son deuil sans embarras

c’est déjà dur à supporter

 

 

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires