Accueil

 

 

L'introspection dévoile nos intimes extravagances

et la liberté que l'on veut bien leur consentir.

 

Cela ne suffit pas toujours à leur donner la parole.

 

Poulies d'obscur,

cabestans d'espoirs.

 

Au puits de pierres encastré dans des moments de soie,

j'attends de dieu qu'il se dise absent.

 

Il ne m'a pas suffi d'être seul pour hisser celui qui m'habite.

 

Je t'aime.

 

À grandes enjambées.

 

Merci jfmoods.

 

 

 

 

5.04
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Commentaires

plume bernache
intimes extravagances

 

 Comme c'est étrange de redécouvrir ce texte cinq ans après sa publication !

 Cela me donne envie de donner la parole à mes "intimes extravagances".

Déverrouiller " les cabestans d'espoir", huiler les " poulies d'obscur"...

 M'y risquerai-je ? À petits pas peut-être ?

 

Croisic
Je vous aime au ralenti pour

Je vous aime au ralenti

pour m'imprégner de vos mots.

 

Imaginer vos intentions,

apprécier le vocabulaire d'accastillage et tout ce qui se rapporte aux navires,

écouter les pierres.

Merci.

brume
Portrait de brume
épiderme

Je lis encore et encore et toujours je suis immergée dans une caresse d'émotion.
Je ne veux en dire plus. Juste apprécier l'écho de je t'aime. L'âme embrasse tes mots et je suis touchée par son onde chagrine, intense, amoureuse.
Très beau poème.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires