Accueil
13 posts / 0 nouveau(x)
DERNIÈRE CONTRIBUTION
Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Quoi de bon (ou pas) au Cinoche ?

Un forum d'échange sur les films que vous avez aimé ou pas.

 

Merci d'argumenter un minimum. ;-)

 
 
 

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

Escampette
Hors ligne
Inscrit depuis : 20/10/2015
L'Homme irrationnel

Le dernier Woody Allen (octobre 2015). Bon bah pour les connaisseurs, c'est du Woody Allen, pas le meilleur (j'ai particulièrement apprécié Match Point) mais pas le plus mauvais non plus.

 

Une université aux States pendant les cours d'été. Un professeur de philosophie à la réputation sulfureuse (liaisons avec des étudiantes) est nouvellement nommé. Il entame une relation avec une des étudiantes : belle, bourgeoise, intelligente, fille à papa. Le prof est une carricature du philosophe dépressif et fataliste. La jeunette tente de lui redonner le moral. Ils passent beaucoup de temps ensemble. Lors d'un déjeuner dans un fast-food, ils surprennent une conversation qui va éveiller leur intérêt et redonner un sens à la vie du prof à la dérive. C'est à partir de ce moment-là que le film devient savoureux. Des péripéties amusantes, décalées et trashes.

 

Un scénario et des situations qu'il faut accepter si on veut apprécier le film. Je les acceptés et ai passé un bon moment !

 

3/5

Escampette
Hors ligne
Inscrit depuis : 20/10/2015
Le couperet

Salut Pepito,

 

Oui Le Couperet je l'ai vu il y a déjà quelques années de cela, à sa sortie je crois en fait et je l'ai trouvé excellent ! José Garcia fait partie de ces acteurs caméléons, comme Jean Dujardin qui vous épatent totalement quand ils abordent un registre dramatique. Perso j'adore les histoires de pétage de plombs et de carnage comme celle-ci même si elles marquent bien et pour longtemps après t'avoir entortillé les tripes pendant 1h30.

 

Mais ce post me rappelle aussi que le film est tiré d'un roman de Donald Westlake dont j'ai également lu "Le contrat" et dont je garde un bon souvenir de l'écriture (genre thriller psychologique bien-sûr). Et vous me donnez l'envie de me retenter un de ses romans !

 

Et si vous avez d'autres films à me suggérer de cette trempe-là, je suis preneuse !

 

5/5

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Le Président

"Le Président" film de 1960 sans une ride... et c'est bien là le pire !

Un président du conseil (Gabin) comme on en rêverait. La scène ou il déroule la liste des députés et leurs intérêts dans le privé est grandiose. C'est pas près de nous arriver, mais voir une dénonciation publique des accointances privé/public est un vrai régal. Le projet d'une vraie Europe nous tire une larme... surtout quand on voit la notre.
 
Les réparties d'Audiard valent à elles seules le voyage.
 
Le seul bémol, en fait, c'est que ce film est toujours d'actualité.
 
5/5
 

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Le couperet

Le couperet : de Costa Gavras avec Karin Viard et... José Garcia.

 

Le film parle du chômage en général et de celui d'un cadre en particulier. Une pointure dans son domaine, il est résolu pour retrouver un poste, d'éliminer tous ses concurrents potentiels et pour finir le détenteur du poste en question.
J'adore ce film pour l'horreur qui déroule tout du long, le jusquauboutisme d'un gars que l'inactivité a rendu quasiment psychopathe.
 
Mais ce que j'adore par dessus tout c'est le jeu de José Garcia. Ce gars que j'ai vu pendant des années lancer des saucisses déguisé en Syndie Tropfort, en un instant vous scotche et vous entraîne dans son univers angoissant et parano. Du grand art !
 
5/5

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
The grand Budapest Hotel

Papa ou Maman m'avait pas trop branché, mon à priori semblait donc bon. 

 

The Grand Budapest Hotel : bon, là non plus je le sentais pas. Après les premières minutes je me suis dis, bon ça va peut-être être bon... ou pas trop mauvais... ben non. De l'ennui pur et dur! 

Wes Anderson nous sert, encore, un film à l'esthétique pâtissier, avec trop plein de meringue et de colorants chimiques. L'histoire tient sur un timbre poste, heureusement de toute façon elle est sans intérêt. On retiendra, vers la fin, la phrase sur "l'arrivée du concierge dans un monde déjà passé" et l'ennui total de la course poursuite factice dans la neige, en ski et luge. Un grand moment de solitude.
Par dessus tout, cette collection de célébrités, qui se demandent tous ce qu'ils font là...? Ben des sous, tient pardi ! 
Berk !
1/5
 
PS : Allociné ne s'est pas trompé, dans la série "Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ... " ils ont ajouté No pain, no gain ! Quand je vous dis que les nanards volent en escadrille... ;=)))

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Papa ou maman

Pas vraiment enthousiaste après avoir vu ce film pour tout dire assez affligeant. La niaiserie et la vulgarité vont crescendo pour ce couple qui veut divorcer et dont aucun ne veut avoir la charge (ici ce mot est approprié) des enfants. Des adulescents incapables d’éduquer leur progéniture, à tel point qu’ils ont fabriqué trois monstres dont on a juste envie de botter l’arrière-train.

 

Papa ou maman tente de déconstruire avec de l’humour (??) noir le schéma du mariage heureux et de la vie de famille harmonieuse gravitant autour de l’enfant-roi. Ici c’est le point de vue des parents (Marina Fois et Laurent Lafitte) qui est au centre du récit ; leurs relations chaotiques avec leurs trois enfants (personnages caricaturaux) est la source de quelques situations amusantes. Près de la moitié du film est consacrée à la mise en place de la situation, avec l’annonce difficile du divorce, et le reste à la montée crescendo dans le sadisme que ces parents infligent à leurs enfants afin de se débarrasser d’eux (ce que je peux comprendre tant ils sont cons). Autant dire que les scènes comiques se font attendre et font flop la plupart du temps. Quant au happy-end mielleux bâti sur une série d’incohérences idiotes, n’en parlons pas. Faisant fi de toute crédibilité, le film ne réussit jamais à trouver ses marques.

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Le sel de la terre :

Le sel de la terre : documentaire sur Sebastião Salgado, photographe brésilien au calme olympien. Une douceur dans les propos sur des situations terribles dénoncées par des photos magnifiques.

Le "trop" d'horreur notamment au Rwanda qui on finit par le faire douter de l'humain.
A voir  absolument !
 
5/5

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Le chant de la mer ?   Ha,
Le chant de la mer ?
 

Ha, c'est un film d'animation ? La BA est sympa, mais je promets rien.... ;=)

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

Pepito
Hors ligne
Inscrit depuis : 08/12/2013
Night crowler : de Dan Gilroy

Night crowler : de Dan Gilroy avec Jake Gyllenhaal (Denis Drako !), Rene Russo, Riz Ahmed (Fours lions !!)

 
Bon les américains, aussi, peuvent faire des films : Course aux images choc vendues à prix d’or aux chaînes de TV. Dans le genre "L'info c'est vous qui la vivez, c'est nous qui en vivons..." nous sommes là dans le no limite... Haletant, cynique... cela nous interpelle et c'est très bon !
 
 
Birdman : Alejandro González Iñárritu (21 grammes, Bitiful, ...) sorti de son cadre habituel, avec Michael Keaton (Batman ;-), Edward Norton (Fight Club,...)
L'histoire d'un comédien, dont le seul rôle célèbre est un oiseau dans une série de SF, veut monter une pièce de "vrai" théâtre. Ou, comment faire sérieux, quand tout le monde vous aime en déconneur. Je sais pas pourquoi, mais j'ai bien aimé son personnage... ;-). Keaton est extraordinaire !
 
Donc en résumé, 2 films que vous pouvez aller voir ! 
 

L’écriture est la science des ânes (adage populaire)

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Le chant de la mer

Ce film tiré d’une vieille légende des Shetlands est une splendeur : onirisme et poésie, harmonie, graphisme très soigné, féérie et émotions garanties.

Synopsis : Ben et Maïna, qui vivent paisiblement avec leur père dans un phare sur une île, déménagent et s’installent en ville. Là, Ben comprend que sa sœur est une fée de la mer. Elle peut intervenir dans une terrible bataille qui oppose la Sorcière aux hiboux aux créatures marines en danger...

Si vous ne l’avez vu, dépêchez-vous tant qu’il est à l’écran. Et si vous l’avez vu, retournez-y.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires