Accueil | Forums | Salle des pas perdus | Café philo
4 posts / 0 nouveau(x)
DERNIÈRE CONTRIBUTION
framato
Portrait de framato
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/09/2011
Charlie est mort

à onze heure trente

le mercredi sept janvier

il faisait presque cinq degrés

et le ciel était chargé

 

à onze heure trente

le mercredi sept janvier

ils ont tiré sur Charlie

 

des fusils contre des crayons

des balles contre des mots

la mort contre un dessin

 

Le grand Duduche a perdu son papa

Wolinski s’est fait Hara Kiri

Charb avait vu trop juste

Tignous est parti faire un tour dans la forêt de bambous

Honoré avait transmis ses voeux

 

et les autres, leurs collègues

les amis de Charlie

tous morts

debouts

pour des mots

et quelques coups de crayon

 

des fusils contre des crayons

des balles contre des mots

la mort contre un dessin

 

à seize heure trente

le mercredi sept janvier

le ciel est lourd trop chargé

du poids de la bêtise humaine

 

et je m’en veux de n’avoir que ces pauvres mots

mais ils sont là et rien ne me fera les taire :

Charlie n'est pas mort

 

Jamais !

 

 

 

framato
Portrait de framato
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/09/2011
Tu as bien raison de craindre

Tu as bien raison de craindre les amalgammes, c'est toujours ce qu'il faut craindre, que ce soit dans ce cas-ci ou que ce soit quand l'armée israélienne lance un raid à Gaza. A chaque fois c'est l'une ou l'autre communeauté qui est pointée du doigt...

 

Beaucoup de musulmans, qu'ils soient croyant ou non payeront au pris fort la haine et la colère que ces odieux meurtres ont fait naître. Une grosse quantité d'innocent va payer (paye déjà)  à la place de... comme toujours !

chVlu
Portrait de chVlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 23/06/2014
je n'ai pas la prétention
je n'ai pas la prétention d'écrire plus mal ce que certains ont déjà très bien signifié....

Je cite ou fais les renvois ci-dessous car je redoute les amalgames dont je vois, ici ou, là les germes poindre.

Je dois avouer que j'ai du mal à voir des infos porteuses de stigmatisation sous l'avatar "je suis Charlie" (n'y cherchez rien de ciblé ecriptoire, je diffuse ceci partout où j'en ai l'opportunité, ma pierre à poser).

On ne peut être Charlie et faire de l'amalgame, ou, placer une croyance, une idéologie au dessus des autres, comme détentrice de la vérité et de la légitimité d'exister :

"L’absolue tolérance de toutes les opinions doit avoir pour fondement l’intolérance absolue de toutes les barbaries."

Rien n'est sacré, tout peut se dire : Réflexions sur la liberté d'expression
Raoul Vaneigem

************************
Cette attaque n’a pas seulement ôté la vie de Wolinski, Charb, Cabu et des autres journalistes de Charlie Hebdo. Elle menace l'essence même de notre démocratie, notre liberté d'expression, nos droits, notre humanité partagée.

"Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais cette tragédie peut aussi nous rassembler comme jamais. Cela ne dépend que de nous.

Aux quatre coins de France, nos voix ne font qu’une. Clamons tous ensemble notre solidarité et notre unité pour défendre la liberté de notre presse, notre diversité et notre tolérance, nous parviendrons à couvrir les discours haineux et le bruit des armes. Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence."

 
 

Sören Kierkegaard (1813-1855), Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est le difficile qui est le chemin

brume
Portrait de brume
Hors ligne
Inscrit depuis : 12/10/2014
Oui Framato, nous sommes

Oui Framato, nous sommes Charlie.
Je n'ai pas toujours été d'accord par certaines de leurs caricatures, mais je suis solidaire. Triste que des dessinateurs, journalistes aient été tué à cause de leur liberté d'expression. Mais je suis attachée à cette liberté. Face à l'intolérance, la haine, le peuple doit combattre pour son droit à la liberté d'expression sous toutes ses formes en continuant d'exposer ses opinions, à travers la parole, à travers l'art.
La mort des journalistes de Charlie hebdo est un choc, mais la liberté d'expression n'est pas morte avec eux. Aucun fanatique ne pourra la faire disparaître.

Vous devez vous connecter pour poster des commentaires