Accueil

Qu’avez-vous appris, jeune fille,

Qu’on n’enseigne pas au couvent,

De ces pensers qu’on a souvent

Lorsque le cœur soudain vacille ?

 

Lorsque le drap rude émoustille

La pointe d’un sein émouvant,

Qu’avez-vous appris, jeune fille,

Qu’on n’enseigne pas au couvent ?

 

Lorsque le soir sous la charmille,

Vous vous allongez en rêvant

Aux gestes tendres et fervents

De ces mains qui vous déshabillent,

Qu’avez-vous appris, jeune fille ?

 

6
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 6 (3 votes)

Commentaires

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
   Présenté avec un humour

 

 Présenté avec un humour élégant et musical, on peut tout dire…

y compris ce qu'on n'enseigne pas au couvent mais que l'on y apprend .

gaston ligny
Hors ligne
Inscrit depuis : 29/03/2016
bonjour Merseger Un joli

bonjour Merseger

Un joli texte tout en finesseTrop court J'attendais une leçon de  chose

Amitiés Gaston

merseger
Hors ligne
Inscrit depuis : 10/10/2014
Rondel

Merci Framato. C'est de la poésie légère mais il est amusant de faire revivre ces formes anciennes qui ne manquaient pas de musicalité.

Celui de Mona est plus grave. En fait on peut presque tout dire de cette manière.

Amicalement

Mona 79
Hors ligne
Inscrit depuis : 06/10/2013
Hé hé !

Très érotique ce rondel, tout en suggestions coquines légères et charmantes. Oui qu'avons-nous appris au couvent ? pas grand'chose... mais bien plus après... C'est un joli rondel, il me plaît bien.

K-tas-strof
Portrait de K-tas-strof
Hors ligne
Inscrit depuis : 27/06/2014
Très très sympa, Juste dire

Très très sympa,

Juste dire que j'ai bien aimé, le fond et la forme ....

Merci

K

K'adore ou K'pitule ... des fois :-)

framato
Portrait de framato
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/09/2011
Joli... rondel néoclassique

Joli... rondel néoclassique sensible et charmant... léger et un brin coquin. J'ai aimé

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Hey, je ne connais pas les

Hey, je ne connais pas les règles du rondel, mais ça tourne rond. D’aucuns diraient que c’est fluidewink. En tout cas, j’aurais aimé être à la place du drap... ou des mains (surtout). Je me prends à rêver.

RB
Portrait de RB
Hors ligne
Inscrit depuis : 23/09/2014
J'apprends aussi...

A apprécier de nouveau les octosyllabes quand ils coulent de source comme ici.

Texte "de charme" oserais-je dire, plein de fraîcheur.

Écrire, c'est se tenir à côté de ce qui se tait
Jean-Louis Giovannoni - extraits de Pas japonais

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires