Accueil

Texte inspiré du téléfilm "Fais danser la poussière" réalisé par Christian Faure (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fais_danser_la_poussière).

C’est une flamme qui palpite, qui ondule, et qui enfle. Ce sont d’abord deux flammèches qui plient et se couchent en un même mouvement ; soleil couchant, mordoré, d’où émergent quatre bras minces agités comme les blés dans une brise d’été. C’est une respiration qui inspire et expire et berce dans son rythme les deux formes approchées.

C’est un long mouvement, comme un temps de marée, qui s’approche et recule et jamais ne se pose.

Mais l’incendie grandit. De flammèche en flammèche c’est un corps de ballet qui bouge à l’unisson et porte dans son souffle la musique d'un peuple. Les hommes noirs sont courbés, tordus, usés, les femmes les accompagnent dans leur lente agonie.

Pourtant, la grâce de leurs gestes, la brillance des robes, leurs longs ondulements portent leur résistance et fait naître l’espoir. La force du mouvement qui jamais ne s’arrête, allume sur les lèvres l’ébauche d’un sourire, gagne tous les visages et nourrit les frissons de leur renaissance portée jusqu’à l’extase par la transe des corps.

La lumière revient et allume sur eux les gouttes de sueur qui marquent leurs efforts. Les souffles ralentissent, têtes et dos se plient, le public se lève et après un silence salut à l’unisson la troupe qui s’éloigne.

 

 

5.808
Votre vote : Aucun(e) Moyenne : 5.8 (5 votes)

Commentaires

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
(sans sujet)

plume bernache
Hors ligne
Inscrit depuis : 09/10/2014
poussière magique

 

 Bonjour la poussière !

 

 Je n'ai pas réussi à voir la vidéo (s'il y en a une) mais je ne suis même pas frustrée car le texte est superbe et tellement évocateur…

" C'est un long mouvement, comme un temps de marée, qui s'approche et recule et jamais ne se pose"…cette phrase en particulier.

 

J'espère relire bientôt de tes nouveaux textes ! Sur le site ou à l'atelier ?

barzoï (manquant)
Le Ballet.

ça ce lit dans un souffle, c'est divinement écrit, de l'art.

luluberlu
Portrait de luluberlu
Hors ligne
Inscrit depuis : 24/12/2010
Un écrivain, c’est quelqu’un

Un écrivain, c’est quelqu’un qui a un rapport corporel au monde. (Michel Serres, Pantopie, Le Pommier, p. 209).

Ce dont je suis sûr, c’est que tu sais faire parler et danser les mots, et qu’avec eux, même sans le voir, tu nous donnes à voir et ressentir ce ballet.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires